Équipements médicaux de premiers soins : comment se servir du garrot tourniquet

tactical tourniquet

Le bon rétablissement d’un blessé dépendra beaucoup de la prise en charge immédiate dès les premiers instants suivant son accident. À ce propos, en cas d’hémorragie externe, il est primordial de stopper celle-ci au plus vite pour minimiser la perte de sang. Convient également aux particuliers, le garrot tourniquet est le matériel idéal pour ces gestes de premiers secours.

Stopper le saignement !

Utiliser un objet en guise de garrot lors d’un important saignement est un geste adopté depuis longtemps. Il suffisait d’attraper un accessoire pouvant serrer momentanément la blessure et le tour est joué. Mais au fil des années, des outils plus techniques et pratiques ont vu le jour. Faisant partie de ces matériels, le garrot tourniquet sert ainsi à empêcher l’écoulement massif du  sang en cas de graves blessures externes. Un acte qui, accompli au bon moment, déterminera l’état de santé futur de la victime. Pour plus de détails, cliquez ici

Cette  énorme  perte de sang résulte de la rupture d’une veine ou d’une artère. Ce liquide visqueux se définit comme  « le fioul » qui fait fonctionner tous le corps humain. En effet, il y en a plus de  cinq litres qui circulent dans tous  l’organisme.  Dans ce cas,  plus la plus perte est grande, plus la vie est en danger.

Pour y remédier, il y a également le garrot tactique. Il s’agit d’un outil  d’intervention rapide très ingénieux muni d’un système de double blocage pour éviter les risques de desserrage accidentel. Facile à poser, ce dernier est très léger et s’enfile même en une seule main.

 Un mécanisme simple mais efficace

La pose de cet outil de premier secours a été  minutieusement étudiée. En effet, c’est un geste très facile de quelques secondes  que même la victime peut faire ; ce qui est très utile en cas d’absence d’aides immédiates. Le mécanisme se fait comme suit : enfiler le garrot, bien le positionner de manière à éviter qu’il se frotte à la plaie, tirer sur les sangles et enfin serrer avec le bâton pour avoir une position fixe jusqu’à ce qu’il soit retiré par les agents de santé. De même pour le garrot CAT (ou Combat Application Tourniquet) : après l’avoir bien placé et ajusté les sangles (prendre les extrémités des membres comme repère), il faut tourner le windlass jusqu’à l’arrêt de l’hémorragie et bloquer celui-ci dans le clip. Ce dernier est  très souvent sollicité par les  troupes armées car il rallie praticité et efficacité : les mots d’ordre en situation d’urgence.

Bon à savoir

La pose d’un garrot tourniquet est un geste de secours urgent mais éphémère.  En effet, allongé avec le garrot bien visible, le blessé doit être évacué d’urgence et les soins prodigués par les urgentistes doivent débuter au plus tard deux heures après la pose. Cette condition n’est pas à prendre la légère car d’après le mécanisme général de cet outil, il est utilisé pour stopper la circulation sanguine. Une partie du corps est alors momentanément en dysfonctionnement en attendant l’intervention de l’équipe médicale.

Le garrot, quant à lui, doit être bien fixé pour ne pas bouger en cas de mouvement de la victime. Dans le cas contraire, la perte de sang recommencera et le sauvetage pourrait échouer.

Enfin, le garrot doit faire partie du kit de premier secours dans les maisons, voitures et les lieux de travail  où les risques d’accidents ne peuvent pas être écarté (grosses constructions, mines, menuiserie, charpenterie…)

Conclusion

En s’enfilant d’une seule main, le garrot tourniquet stoppe momentanément un grand saignement et permet au blessé d’attendre jusqu’à deux heures pour recevoir les soins dont il a besoin.