Les bonnes lunettes au poste de travail informatique

La décision a été prise d’acheter une paire de lunettes pour le travail sur écran.

Mais lesquels choisir ?

Avant de vous rendre chez l’opticien, quelques conseils vous permettront de savoir à quoi il faut faire attention lors de l’achat de lunettes pour le travail sur écran.

Vous pouvez appliquer ces quelques suggestions, mais le dernier mot revient à l’opticien en qui vous avez confiance.

À quoi faut-il faire attention ?

La première chose à regarder lors de l’achat de lunettes VDU est la monture.

Il n’y a presque aucune restriction ici, sauf pour la taille du cadre. Les lunettes VDU ont des verres spéciaux qui sont taillés de manière similaire aux verres progressifs.

C’est pourquoi les lunettes de poste de travail VDU, tout comme les lunettes à foyer progressif, nécessitent une certaine hauteur de verre pour s’adapter aux différentes zones visuelles, la valeur indicative est d’au moins 30 millimètres.

En bref, le petit cadre de John Lennon ne convient pas.

Les mini-lunettes sont tout simplement trop petites pour les différentes zones de vision à différentes distances de vision.

En dehors de cela, tout ce qui plaît est permis.

Le fait que la monture de lunettes doit être aussi légère que possible, confortable à porter et adaptée de manière optimale à la forme du visage ne s’applique pas seulement aux lunettes de travail VDU, mais en général.

Les charnières à ressort et les matériaux flexibles des tempes contribuent de manière significative au confort de port et donc à une vision et un travail détendus.

Lunettes VDU : Verres en verre ou en plastique ?

En ce qui concerne les objectifs, les possibilités de variation sont également nombreuses.

Chaque fabricant d’objectifs a son propre processus pour adapter de manière optimale les objectifs du moniteur.

Le verre qui vous convient le mieux varie d’une personne à l’autre.

Comme pour les verres progressifs, il faut parfois quelques jours pour que le sens visuel s’adapte aux nouvelles lunettes.

En règle générale, cependant, les lunettes de travail VDU sont encore mieux tolérées que les varifocales.

Les lunettes en plastique sont particulièrement recommandées.

Ils pèsent beaucoup moins que les verres en verre minéral.

Les problèmes parfois attribués aux lentilles en plastique en termes de sensibilité aux rayures appartiennent désormais au passé.

Aujourd’hui, le verre minéral n’est en fait une alternative tolérable que dans des cas exceptionnels, dans des environnements de travail extrêmement poussiéreux ou sales, comme dans un conteneur de bureau sur un chantier de construction ou au poste de contrôle d’une usine de production.

En ce qui concerne les caractéristiques et les traitements supplémentaires, les experts recommandent les verres anti-reflets, qui peuvent vraiment s’avérer utiles dans les environnements de bureau où les sources de lumière sont nombreuses et variées.

L’utilisation d’une teinte de 12 à 15 % pour augmenter le contraste est une question de goût : Certaines personnes l’apprécient, d’autres non.

L’opticien dispose généralement d’échantillons de lentilles de différentes teintes, de sorte que le choix est plus facile.

Conseils pour les lunettes de poste de travail VDU

Les lunettes de poste de travail VDU, comme les varifocaux, nécessitent une certaine hauteur de verre pour s’adapter aux différentes zones visuelles, une valeur indicative est d’au moins 30 millimètres.

Les charnières à ressort et les matériaux légers et flexibles des branches contribuent de manière significative au confort de port et donc à une vision et un travail détendus.

En règle générale, les lunettes VDU sont encore mieux tolérées à l’ordinateur que les varifocales.

Les experts conseillent l’utilisation de verres antireflets, qui sont particulièrement efficaces dans les environnements de bureau comportant de nombreuses sources de lumière différentes.

Comment choisir la bonne aide auditive ?
Appareils auditifs : des ordinateurs miniatures sophistiqués