Soins des membres amputés : choisir les bons bandages

Publié le : 09 juin 20213 mins de lecture

Le pansement doit être fait dès que possible après le retrait du pansement. Ce pansement est de type compressif, remplissant la fonction de réduction de l’œdème, de mise en forme du moignon pour une adaptation ultérieure à la prothèse et une activation du métabolisme.

Gardons toujours à l’esprit quelques recommandations concernant les bandages :

Faites toujours bander le moignon pendant la première année, dès que la prothèse commence à être mise en place, à chaque fois qu’elle est retirée, bandez-la à nouveau.

Massez-le plusieurs fois par jour lors du changement de pansement. Toujours vers le haut pour éviter les œdèmes et dans toute la zone du moignon. S’habituer à le faire le matin en se levant et en se couchant le soir.

Si à tout moment vous remarquez des palpitations ou si la couleur de la peau devient violette, retirez immédiatement le pansement et pansez à nouveau.

Douleur au membre fantôme. Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce qui le déclenche ?

Bien que les causes de ce phénomène soient inconnues, entre 50 % et 80 % des personnes après avoir subi une amputation, que ce soit d’un membre ou d’un organe interne, rapportent au médecin la sensation que leur membre est toujours là, une sensation de membre fantôme. Parfois, la sensation est un picotement, d’autres fois un engourdissement, chaud et froid, ou que le membre est dans une position inconfortable. Mais parfois, ce qu’ils ressentent, c’est de la douleur, dans ce cas, on parle de douleur du membre fantôme.

Heureusement, dans la plupart des cas, ces symptômes deviennent lentement moins fréquents et plus faibles, jusqu’à finalement disparaître. On dit qu’une des causes peut être que dans notre cerveau nous avons une zone réservée à la zone amputée, en l’absence d’influx nerveux pour corriger la nouvelle situation, notre cerveau continue à générer tout seul des sensations qu’il considère cohérentes. Certains facteurs peuvent aggraver la douleur du membre fantôme , notamment :

Infections

Stress

Changements météorologiques

Être trop fatigué

Mettre trop de pression sur l’autre membre

Mauvaise circulation

Gonflement dans la partie du membre qui existe encore

Comme mesures ou traitement des symptômes, il est conseillé d’être aussi détendu que possible, d’essayer de détendre le membre manquant, de garder le membre restant au chaud ainsi que de le déplacer et de l’exercer, de masser le moignon, les bas de contention et les bandages. Dans le cas où il s’agit de douleurs dans le membre amputé et qu’elles ne disparaissent pas avec le temps, la meilleure solution dans ce cas est la médication. Ils comprennent les antidépresseurs, les anticonvulsivants, les opiacés (morphine), le blacofen (relaxant musculaire), la chlorpromazine, etc. Dans certains cas également, la stimulation nerveuse électrique (TENS, stimulation magnétique transcrânienne et stimulation de la moelle épinière) est utile.

Professionnels de santé : comment financer l’achat de son matériel médical ?
Types de bandages : récurrents, en spirale, à chevrons, en forme de figure ou circulaires

Plan du site