Aides auditives numériques : faciles, pratiques et sûres

Lorsque vous êtes sujet à une perte auditive, qu’elle soit soudaine ou progressive, vous vous sentez souvent perdu, ne sachant pas vers qui vous tourner et laissé à vous-même. La peur de dire aux autres ce qui se passe est élevée, ainsi que la peur de devenir un fardeau et de ne plus pouvoir vivre normalement. Heureusement, cependant, il existe des outils qui peuvent résoudre le problème : les appareils auditifs . Ces appareils permettent aux personnes ayant une déficience auditive neurosensorielle de retrouver une grande partie de la perception des sons. C’est une véritable renaissance pour ceux qui, du fait de certaines maladies, accidents, âge avancé, ou autres – comme nous l’expliquons dans ce billet  – ne sont plus capables de distinguer les bruits, les sons ou les mots, se sentant exclus du reste du monde. Le fonctionnement est assez simple et la forme de l’appareil est étroite créée de manière à ce qu’elle ne soit pas gênante ou encombrante. Les prothèses ont tendance à être appliquées derrière les oreilles et grâce à un système particulier, elles sont capables de transmettre les vibrations sonores de manière amplifiée, donc à un volume plus élevé que la normale. En fait, les aides auditives sont donc conçues simplement comme des amplificateurs de son et peuvent être mono ou bilatérales, c’est-à-dire pour un ou les deux organes. Attention toutefois à ne pas les confondre avec les implants cochléaires qui, contrairement au premier cas, impliquent l’insertion d’une cochlée artificielle développée dans le but de se comporter exactement comme la naturelle, transformant les sons en signaux nerveux envoyés au cerveau.

Composition des appareils auditifs

Les aides auditives sont constituées de composants particuliers qui permettent d’assurer un succès optimal.

microphone , placé à l’extérieur de l’appareil, a pour tâche de capter les sons puis de les convertir en signaux numériques

amplificateur , dans le but d’ élever les fréquences sonores impliquées sur la base de problèmes individuels

haut – parleur qui convertit les signaux numériques en vibrations, canalisés dans les structures internes de l’oreille

qui,  grâce à laquelle s’effectue la conversion concrète des effets acoustiques captés dans l’environnement extérieur en signaux numériques. De plus, il a pour fonction de séparer les sons des bruits de fond superflus, afin de les rendre plus nets et plus clairs.

piles : indispensables à l’utilisation de la prothèse.

Sur le marché, il existe différents types d’appareils qui sont délivrés en fonction des besoins particuliers rencontrés par chaque individu.

Prothèses auditives contour d’oreille

C’est le cas le plus courant car il est également plus adapté à tous les problèmes de perte auditive, en particulier pour les cas modérés ou sévères. L’appareil est positionné derrière l’oreillette, la forme est en spirale et peut être développé ad hoc ou utilisé avec une mesure universelle. Les vibrations sont transmises à partir de cette zone et voyagent jusqu’à l’oreille à travers un tube en silicone. La miniaturisation implique des dimensions très réduites, pour cette raison l’appareil est parfaitement attaché à l’oreille et presque totalement caché.

Aides auditives intra-auriculaires

Dans ce cas, nous nous référons à des appareils qui sont placés entièrement à l’intérieur du conduit auditif , les rendant pratiquement invisibles de l’extérieur. Ils sont fabriqués exclusivement sur mesure et ont une note positive : ayant le microphone intégré dans l’oreillette, il est moins sensible aux interférences extérieuresÉtant de très petite taille, cependant, il ne convient pas à tous les types de problèmes. En effet, ils sont indiqués pour les déficits légers ou modérés , en cas de troubles élevés, ils sont de peu d’efficacité.

Prothèse avec récepteur positionné à l’intérieur du conduit auditif

Ce sont des appareils toujours placés à l’extérieur du pavillon , comme ceux derrière l’oreille, mais extrêmement petits et avec un simple tube qui transmet les ondes sonores directement dans le conduit auditif afin de laisser le conduit complètement ouvert. L’utilisation de cet appareil est recommandée surtout pour ceux qui ont des problèmes dans les moyennes et hautes fréquences et dans la conservation des graves.

Comment choisir le bon électroménager ?

Le choix de l’appareil le plus adapté varie en fonction de l’ étendue du problème. Les personnes ayant une déficience auditive sévère doivent disposer d’appareils auditifs puissants, généralement appelés contours d’oreille. Ceux qui ont des affections légères ou intermédiaires pourront profiter d’instruments internes, ceux de l’oreille. Dans cette situation, il est également important de prendre en considération le mode de vie de l’ individu : s’il est particulièrement actif, il faudra choisir un dispositif intra-auriculaire pour une plus grande liberté de mouvement. Il va de soi qu’en revanche, pour ceux qui ont des habitudes plus sédentaires ou des difficultés à manier les gadgets électroniques, le choix devra se porter en principe sur ceux derrière l’oreille. Dans tous les cas, avant de prendre la décision concernant la bonne aide, il est conseillé d’effectuer une visite chez un spécialiste, afin d’identifier la nature du trouble. L’ installation de l’appareil est d’abord réalisée par un audioprothésiste, puis réalisée par le patient lui-même, puisqu’il s’agit d’une opération assez simple et voulant privilégier l’augmentation de l’autonomie de l’individu. Bref, dans un monde en constante évolution, entouré de technologies basées sur la simplification de la vie, les appareils auditifs ont désormais pris une importance vitale, accompagnés du confort et de la sécurité de ne jamais être exclus. Désormais, ils se présentent comme des instruments électroniques sophistiqués, de véritables micro-ordinateurs parfaitement fonctionnels et adaptés pour restituer une partie importante de la vie quotidienne.

L’ objectif est d’amener les personnes atteintes de surdité à être exactement comme tout le monde, autonomes et capables de gérer complètement leur sens en fonction de leurs envies et besoins. Les appareils de dernière génération permettent de rester toujours connecté là où des mots comme Wi-Fi, sans fil et Bluetooth sont à l’ordre du jour, représentant de vrais mots magiques. Des mots qui permettent aux aides de se connecter automatiquement à n’importe quelle source sonore, comme les téléviseurs, les téléphones portables ou les ordinateurs.

Comment choisir la bonne aide auditive ?
Appareils auditifs : des ordinateurs miniatures sophistiqués